Le Glam Rock

Le Glam Rock

 

La plupart du temps, il nous semble que l’on écoute trop souvent les même musiques : même si elles sont toutes uniques à leur manière elles peuvent très vite devenir lassante. Soit parce qu’elles sont « commerciales » soit parce que l’on a trop l’habitude d’entendre toujours le même son.

Pourquoi donc ne pas changer d’air et découvrir ou re-découvrir des genres musicaux que l’on écoute très peu d’ordinaire ? CultureNews vous propose donc aujourd’hui de vous présenter le Glam Rock.

Trop souvent oublié dans l’histoire de la musique, le glam désigne un genre de rock qui s’est développé au début des années 70 particulièrement au Royaume-Uni. Il est considéré comme purement britannique car en effet, la vague glam n’arrivera jamais vraiment à dépasser la Grande Bretagne et sera boudé très longuement par les américains et les français. 

Le glam se caractérise par l’androgynie et l’excentricité vestimentaire des artistes. Strass, paillettes, talons hauts, maquillage, ambiguïté sexuelle, voilà les mots qui peuvent mieux décrire le style de ces « dandys » en ce début d’année 70. En ce sens, ce fut la première forme de provocation apparue en Angleterre. Si aujourd’hui, il nous serait inconcevable de voir des hommes (car c’est en particulier la gente masculine qui dominait le glam rock) avec un look aussi excentrique et osé, comparable aux pires tenues de Lady Gaga, c’était en ce début d’année 70 monnaie courante. Et plus on en faisait, plus on avait du succès. Succès des fois bien éphémère. Si le glam est considéré désormais comme un genre « dépassé », à cause d’artistes tel que Gary Glitter qui auront donné une image assez « ridicule » de ce genre, il n’empêche que quelques artistes de cette période ont marqués ce début de décennie.


Zoom sur trois groupes et artistes représentant à eux seuls le glam rock à son apogée : 

 

1- T.Rex

( Bill Legend, Mickey Finn, Marc Bolan et Steve Currie )

Ce fut lorsque pour la première fois Marc Bolan, le leader du groupe, couvrit son visage de paillettes pour sa performance Hot Love au Top of the Pops de 1971 que le Glam Rock vit le jour. T.Rex est LE groupe glam et est considéré comme le fondateur principal de ce mouvement avec l’album Electric Warrior et The Slider. La musique de T.Rex se caractérise par un boogie entraînant rappelant vaguement les années du rock’n’roll. Avec le charisme inéluctable du leader, son timbre de voix unique, ses musiques entraînantes, le boogie enflammé de leurs nombreux hits et ces looks toujours plus provocants les un que les autres, ce fut non sans surprise que la « T.Rexmania » déferla sur l’Angleterre, faisant tomber en pamoison les jeunes adolescentes en fleur de tout le Royaume Uni. Du jamais vu depuis la Beatlesmania ! Phénomène comparable à une « étoile filante » car il s’estompa aussi vite qu’il ne fut apparu … A la mort du leader en 1977, le groupe se dissolve, ne trouvant pas de raison de continuer sans l’élément principal du succès de T.Rex : Bolan lui-même.

Albums phare : Electric Warrior, The Slider, Tanx, Zinc Alloy

Get it on : http://www.youtube.com/watch?v=COj1gz3MY6o

20th century boy : http://www.youtube.com/watch?v=Ylww2dOW7fg

 

2- David Bowie

Artiste connu dans le monde entier, c’est le glam rock qui a permis à ce géant de la musique de se donner un nom et une notoriété. Il est très souvent à tort nommé comme le fondateur du Glam Rock, alors qu’il ne l’aura qu’amélioré. Tout de même, la sortie de The Rise and Fall of Ziggy Stardust en 1972 le placera en concurrence directe avec son ami de toujours, le leader du groupe T.Rex. Durant toute l’année 72, la presse britannique ne cessera de les comparer, et c’est finalement David Bowie qui remportera les faveurs du public. Salué par la critique de part son charisme et ses musiques qui touchaient toutes les générations, on peut dire que l’image du Glam Rock est très souvent représenté par Bowie et son personnage de scène Ziggy Stardust. Son look, encore plus androgyne que celui de T.Rex ou Roxy Music en inspirera plus d’un. Au-delà de son style vestimentaire, il ira plus loin que tout autres artistes glam en se déclarant bisexuel en 1976 et alla ainsi au bout de la provocation que revendiquait le glam rock. David Bowie continuera ensuite à emprunter d’autres chemins musicaux tels que la pop ou le funk et à délaisser le glam. Aujourd’hui c’est un artiste reconnu qui sortira cette année même un tout nouvel album The Next Day. C’est le seul artiste glam à être encore connu et très actif dans le monde musical.

Albums phare : The Rise and Fall of Ziggy Stardust, Aladdin Sane, Diamond Dogs

Life On Mars : http://www.youtube.com/watch?v=v–IqqusnNQ

Starman : http://www.youtube.com/watch?v=muMcWMKPEWQ


3- Roxy Music

(Brian Eno, Andy MacKay, Bryan Ferry, Paul Thompson, Phil Manzanera)

Avec sa musique sophistiquée et novatrice, Roxy Music est un groupe qui aura marqué le glam rock de par leur succès inattendu et immédiat à la sortie de leur premier album Roxy Music. A l’instar de Bowie ou T.Rex, ils mêleront le glam à une musique avant-gardiste et expérimentale. De plus il est assez surprenant de savoir que ce groupe revendiquera son influence du pop art et d’Andy Warhol. On retrouve ici ce besoin de provocation et de changement propre au glam, provocation qui se verra jusqu’à dans leur style vestimentaire. De ce groupe, on retient principalement Bryan Ferry au chant et Brian Eno qui composa des merveilles au synthé. Le groupe se sépara au milieu des années 70 au profit de la carrière solo de Bryan Ferry, pour finalement se retrouver dans les années 80, se re séparer … et enfin reprendre le groupe en 2002 ! Aujourd’hui Roxy Music n’est plus très actif, à part pour quelques dates. Depuis les années 80, aucun album studio n’est ressorti.

Album phare : Roxy Music, For Your Pleasure, Country Life, Siren

Love is the drug : http://www.youtube.com/watch?v=0n3OepDn5GU

Virginia Plain : http://www.youtube.com/watch?v=OEalg62F8Zg

___________________________________________________________________________________________________

Le Glam Rock est un genre riche, et il serait impossible de le définir exactement.

D’autres groupes ou artistes glam existaient telS que Slade, Gary Glitter, The Sweet etc. Malgré tout, la plupart eurent du mal à percer ou à rester dans la lumière et dans l’histoire de la musique. C’est vers 1975-76 que les paillettes s’estompèrent, l’androgynie chez les hommes fut moins acceptée, les extravagances aussi et la question de la sexualité libérée en resta là. Toutefois, à la fin de l’ère du glam, ce besoin de provocation et de révolte commença à prendre de plus en plus d’ampleur et inspira le Mouvement Punk.

 

Laisser un commentaire